dashblog logo
Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
[mc4wp_form id="4288"]
Zapisz Zapisz

Broderie anglaise (humeur: mal dans mon corps)

Derrière ces photos se cache une après midi difficile parce que je ne supporte plus mon image et cette session m’a donné beaucoup de mal. Je me sentais mal, vraiment mal. Je sais que je ne suis pas grosse, cliniquement. Je suis consciente du faite que ca doit être super énervant pour les personnes en surpoids ou en obésité, qui souffrent d’une réél maladie, de voir des filles comme moi ce plaindre. Parce que oui mon Imc est tout à fait dans la norme. Néanmoins je ne supporte plus mon corps. En l’espace de 6 ans j’ai pris pas loin de 10kg et je n’arrive pas du tout à m’y faire. Je sais que le corps change, que les hormones foutent pas mal le bordel et que forcément le fait que j’ai quasiment arrêté le sport après l’avoir pratiqué très intensément n’a pas aidé. Enfin je ne suis pas là pour parler de ce qu’il faudrait que je fasse pour perdre ces 10kg parce que je le sais et que d’ailleurs je ne pourrais pas les perdre à moins de me priver de nourriture et de refaire minimum 15h de sport/semaine. Non j’ai juste besoin de parler du fait que le poids ce n’est pas juste une question clinique. Je ne suis pas malade, je n’accepte juste pas mon image. Je ne suis pas là non plus pour que vous me disiez que non tout vas bien je suis très bien comme ça. Mon copain essaye tout les jours et c’est inutile. Ce n’est pas comment les autres me perçoivent qui me touche, mais comment moi je me perçoit. Tout ça est purement psychologique. Quand j’y réfléchis je me dit que de toute façon cela ne date pas d’hier. A 8 ans déjà, alors que j’étais une enfant tout à fait dans la norme et même dans la norme basse niveau poids, je me rappelle avoir pleuré en disant que je trouvais mes mollets trop gros. Pourtant à l’époque je ne regardais pas vraiment la tv et encore moins les magazines donc ce n’était pas une question d’influence car je vous vois venir avec « le culte de la minceur ». Car non je ne crois pas que ce malaise viennent de la, chez moi en tout cas. Il y aurait donc une source interne à tout ça? Je ne vais pas faire d’hypothèses sur le pourquoi du comment j’en suis là, je regarde juste les faits. Je suis capable de pleurer à cause de comment je suis et je trouve ça grave. Et je me dit que je ne dois vraiment pas être la seul, je pense qu’on est beaucoup à être dans ce cas, peut-être pour des raisons différentes, mais on est là à se regarder et à en être malade.
Que ce soit la société qui nous influence ou que ce soit tout simplement en nous, je trouve ça extrêmement dur et ce qui l’est encore plus c’est le fait de ne pas pouvoir l’exprimer parce que « de quoi on se plaint, on est pas « grosse » ». Parfois j’ai l’impression que lorsque j’ose dire que je me sent mal et que je voudrais perdre quelques kilos, c’est comme ci j’avais proféré une insulte énorme. « Mais tu te rends pas compte franchement y’en a qui rêverait d’être quoi toi! » . Pardonnez moi, mais qu’est ce que j’en ai à faire, là tout de suite je te dit que je me sent mal! Autre réponse insupportable  » tu veux juste qu’on te rassure et qu’on te dise que tu n’est pas grosse » Non non enfaite j’en ai rien à foutre tu pourras me dire ce que tu veux je continuerais à me sentir grosse et moche parce que le problème c’est pas comment tu me vois mais comment je me vois.
On parle beaucoup du mal être de ceux qui ont réellement un surpoids parce que cliniquement on reconnait leur situation, c’est comme s’ils avaient des bonnes raisons d’être mal (ajouté à ca la pression social, les regards et les moqueries qui sont bien réél, je reconnais tout à fait la difficultés de cette situations je ne dit pas qu’ils n’ont pas de raison d’en souffrir juste que cette souffrance est reconnu comme légitime ou en tout cas de plus en plus). Mais on ignore totalement le mal être de ceux qui n’ont pas de raisons cliniques de vouloir maigrir et pire on les méprises carrément, mais ce mépris semble normal pour tout le monde j’ai l’impression. Pourquoi? Parce qu’on est pas « malade » , parce que nous on nous a jamais traité de gros etc. Un jour quelqu’un m’a dit, alors que j’étais entrain de pleurer pour tout autre chose et que je culpabilisais car je trouvais qu’il y avait plus grave dans la vie : » le plus important ce n’est pas pourquoi tu souffres, mais le fait que tu souffres. C’est un fait qui existe, tu le ressent, alors ça a de la valeur quelqu’en soit la raison. » et j’ai trouvais que c’était très juste. Les gens veulent toujours donner une échelle à la souffrance humaine. Comme si certaines souffrance avait plus de valeurs que d’autres. Mais un être qui souffre reste un être qui souffre et on ne devrait jamais blamer quelqu’un pour ça.
Voilà je ne voulais en arriver nul part en écrivant cette article, j’avais juste besoin de parler avec vous. Alors si certain(e)s d’entres vous sont un peu comme moi ou même si vous avez juste besoin de parler de tout autre choses, n’hésitez pas à laisser un petit mot, je serai ravie de vous lire et de vous répondre <3
Et sinon pour parler mode, je suis en amour avec la broderie anglaise et ce top fait partie de mes trouvailles cache cache!
Top Cache Cache / Mom Jean Pimkie / Sandales Pull&Bear / Bracelet et collier via Westwing Home  / Sac Brandy Melville

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

XO
signature
share
0
10 Responses
  • FolieCurieuse
    18 . 07 . 2016

    En effet, le principal n'est pas pourquoi tu te sens mal mais le simple fait que tu ne te sentes pas bien dans ta peau.
    As-tu penser à trouver des activités qui pourraient t'aider à être en accord avec ton corps ? Ou peut-être en parler avec un professionnel ?
    Le but n'étant pas de perdre du poids, mais de se sentir bien dans son corps, de se sentir belle.
    Car tu l'es, belle 🙂

    Mais il est vrai qu'il s'agit d'un problème qui nous touche toutes ! Personnellement, c'est par période. Je ne fait pas de sport, je ne mange pas bien, par conséquent je sais pertinemment que je n'ai pas un corps de rêve. Mais je l'accepte pour la simple et bonne raison qu'au vue du peu que je fais, je suis pas si mal ! Et puis quand une partie de mon corps en particulier me dérange (souvent cuisses et ventre) je fais des petites choses qui changeront pas énormément la donne mais qui me permette de me dire "J'ai fait ça pour l'améliorer"

    En tout cas, bon courage pour la suite !

    • Camille ASWC
      18 . 07 . 2016

      Coucou! Merci pour ton commentaire!
      Justement avant je faisais beaucoup de danse contemporaine, beaucoup d'ateliers d'improvisation, de danse contact et ca m'aidais énormément, mais j'ai arrêté depuis bientôt 4 ans et je n'arrive pas à reprendre depuis, mais je pense sérieusement à chercher un cour qui me convienne pour m'y remettre début septembre.
      Pour ce qui est d'en parler à un professionnel je t'avoue que je vois des psy depuis que j'ai 11 ans pour différentes raisons et j'ai n'ai pas vraiment envie d'y retourner pour parler de ça… je sais que c'est un peu bête mais je pense qu'aller voir quelqu'un ce serait comme admettre que j'ai un problème avec mon poids, mon corps etc et je ne me sent pas prete du tout pour ça.
      Je me suis remise au sport depuis quelques jours (vélo/running) donc j'ai hâte de voir les résultats et enfin me sentir mieux (j'espère) . en tout cas merci bcp pour ton petit mot <3

  • Alias Louise
    18 . 07 . 2016

    Coucou Camille !
    Je suis ton Instagram et ton blog (que j'adore) depuis longtemps et cet article m'a vraiment interpellée.
    Moi qui suis très mince de base, j'ai pris quasiment 5 kilos depuis Noël, et en ce moment j'ai vraiment du mal avec l'image que mes photos de blog me reflètent. Je sais très bien que même avec ces quelques kilos en plus je reste "mince", mais c'est tout j'ai l'impression de ne plus être "moi" ! Pourtant je fais toujours autant de sport, et meme en essayant de réduire mes quantités de nourriture rien n'y fait, les kilos et la cellulite se sont bien installés… Tout ça pour dire que je comprends tout à fait ce que tu ressens, moi-même je ne peux pas trop m'en plaindre avec mon entourage car beaucoup considèrent justement qu'il n'y a "vraiment pas de quoi se plaindre". Mais je suis d'accord avec toi la souffrance peut être là qu'importe notre morpho, que nos mensurations soient idéales ou non ! D'autant plus qu'étant toutes deux blogueuses, le faire de voir défiler toutes ces filles parfaites sur Instagram et les différents blogs peut filer de sérieux complexes…
    En tout cas moi je te trouve superbe, ton style et tes looks sont toujours magnifiques 😉
    Des bisous
    Louise
    http://www.aliaslouise.com

    • Camille ASWC
      18 . 07 . 2016

      Merci c'est adorable et je te retourne le compliment, ton blog et ton insta sont vraiment tops 🙂
      Oui c'est ça la souffrance peut être là qu'importe la morpho et on ne devrait pas juger si cette souffrance est légitime ou non! C'est d'autant plus difficile pour moi d'en parler à mon entourage que j'ai fait des études de diététique et que je suis en psycho, c'est un peu curieux d'en être la vue mes études ^^
      Pour tes kilo en trop je ne sais pas quoi te dire surtout si tu fais du sport et que tu as réduis les quantités, et comme je te suis aussi je ne pense pas que ce soit une question de qualité non plus, tu as l'air de bien te nourrir… peut être qu'il y a un problème ou tout simplement une histoire d'hormone, tu as changé de pilules? 5kg en si peux de temps c'est tout de même étrange il y a peux être un dérèglement hormonal…

  • clara
    18 . 07 . 2016

    Oh ma biche (ça sonne comme une chanson dans ma tête, breeeeef)
    Je savais et sais que tu ne supportes plus ton corps. Et tu as le droit de le dire, de le crier même si tu en as envie et si cela peut te faire du bien. C'est ton regard qui compte et uniquement le tien. Car nous, on sera toujours bienveillant envers toi, et je sais pertinemment que te dire que tu es très bien comme tu es ne changera rien. Je pense être bien placée pour le savoir. Tu peux faire 40kilos et ne pas te sentir bien (coucou) et à l'inverse en faire 100 et te sentir libre et belle. Ce n'est qu'un putain de chiffre. C'est comment tu te sens toi et comment tu te perçois qui compte.
    Il faut que tu trouves ton équilibre, ta routine, ces choses qui te conviennent et qui te font de sentir bien. Car c'est ça le plus important, c'est toi.
    Mercredi j'apporte ma tenue et je vais te faire suer, tu vas voir !! Non mais oh, je vais te bouger le popotin comme jamais ! Petite zoumbaaaaa

    Ta tenue est canon (comme toujours j'ai envie de dire) et je craque pour le top et les chaussures ! (toujours plus !)
    Prépare toi ma biche, xoxo 😉
    <3

  • Julia Vauclin
    18 . 07 . 2016

    Je comprends ta situation,je suis un peu dans le même cas. Depuis la fin du lycée il y a environ quatre ans j'ai commencé à prendre du poids, arrêt du sport, appartement toute seule et aussi mon palais qui s'est développé.Et chaque jour quand je veux essayer un short d'été,je vois mon ventre, mes cuisses et je me dis qu'il faut que je réagisse. À la rentrée je vais l'installer avec mon copain et j'espère que ça sera un déclic pour que je commence à me sentir bien dans mon corps.
    Je suis essentiellement ton compte Instagram et (encore) je te trouve très belle comme tu es. J'espère sincèrement que tu iras de mieux en mieux et que tu te sentiras progressivement mieux dans ton corps.
    Bonne continuation et tes looks sont également très réussis. Bisous Julia

  • Anaïs M.
    18 . 07 . 2016

    Tu es très jolie… mais effectivement je connais ce sentiment. Je suis moi-même ancienne sportive, très complexée par ma "carrure" que j'ai gardé (épaules larges, pas de taille, ni de poitrine)… Le principal c'est de se sentir bien dans sa peau alors je t'envoie toutes mes bonnes ondes ! Moi je t'aime comme ça ou autrement 😉

    • Camille ASWC
      20 . 07 . 2016

      Merci beaucoup! c'est vraiment adorable et je t'envoie aussi toute mes bonnes ondes!

  • emeline
    23 . 07 . 2016

    Bel article! Je te comprends tellement, moi ce sont les kilos de l'enfance qui sont toujours là, ça fait donc 20 ans que j'en souffre mais comme toi je n'ai pas "le droit" de me plaindre parce que je reste "dans la norme". Sinon, moi je te trouve canon, avec une silhouette harmonieuse et je suis toujours jalouse devant ton bronzage 😉

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.