Bilan 1 er trimestre de grossesse

Un article que j’ai mis du temps à écrire. J’ai encore une mal avec le fait de dire « je suis enceinte » je l’avoue. Et peut-être encore plus de mal avec le terme grossesse … je vous ferez peut-être un petit billet pour vous expliquer pourquoi… Pas que je ne sois pas contente ou n’ai pas envie d’avoir ce bébé. Au contraire. Mais je vie cette état de façon très étrange, limite honteuse. Je préfère vous prévenir, je risque d’être extrêmement frustrante voir énervante pour celles qui n’arrivent pas à tomber enceinte et croyez moi j’en suis désolé. Pour autant je ne vais pas faire semblant et surtout, pendant ces premiers mois, j’ai eu désespérément besoin de lire des expériences similaires à la mienne. De me sentir moins seul. Car mon dieu ce que je me suis senti seul et perdu pendant ces 3 premiers mois. Et je l’avoue, alors que j’atteint presque le 5eme mois, cette sensation ne m’a pas vraiment quitté.
bilan grossesse

La question que l’on pose souvent lorsqu’on apprend qu’une personne est enceinte c’est « et alors c’était voulu? »

La question que l’on pose souvent lorsqu’on apprend qu’une personne est enceinte c’est « et alors c’était voulu? » . Honnêtement j’ai toujours trouvé cette question un peu gênante et pas vraiment importante. Dans mon cas ce n’était en effet pas vraiment planifié, c’est arrivé comme ça, peut être un peu trop vite et en même temps peut être aussi exactement au bon moment. Mais est ce que ça change vraiment quelque chose?

Comment j’ai su que j’étais enceinte?

Des règles en retard d’une semaine, certe, mais ce n’est pas vraiment ce qui m’a mise sur la piste. Mon désintérêt soudain pour la cigarette et une pesanteur constante sur l’estomac ont plutôt était les facteurs qui m’ont poussé à me questionner. 2 tests urinaires et une prise de sang plus tard, j’ai bien été obligé de me rendre à l’évidence. Est ce que j’ai l’air blasé en vous racontant ça? Je crois que c’est car je l’étais un peu, je n’ai pas sauté au plafond, je n’étais pas dépité non plus. Enfaite je pense que je ne savais pas vraiment quoi en penser. Pour autant des le moment ou la question à germé dans ma tête j’ai rêvé de ce bébé et je n’aurais pas supporté de le perdre. Alors voilà j’ai appris que j’étais enceinte de déjà plus de 3 semaines et de j’ai très vite commencé à le sentir passer.

Mes symptômes de 1er trimestre

La peau pas jojo.

J’avais toujours entendu parler du « glow » de la femme enceinte. Genre la peau magnifique, les cheveux de folies… Bon clairement je n’ai pas coché cette case et j’ai appris que pour certaine c’était acné à volonté et cheveux secs et ternes. So sexy.

Vraiment je fais une pause pour le redire, vous allez avoir l’impression que cette article n’est qu’une longue plainte. Mais pour vous le dire honnêtement et clairement j’ai detesté ces 3premiers mois. Il y a eu des expériences de grossesse bien pire que la mienne je le sais. Mais aucune expérience ne mérite d’être jugé et aucune femme ne devraient avoir l’impression qu’elle n’a pas le droit d’exprimer ce qu’elle ressent. La grossesse est un vrai chamboulement et honnêtement ça m’a fait beaucoup de bien de lire des témoignages de femmes qui comme moi n’ont pas vécu ça en mode « wahou être enceinte c’est trop génial! » Bien sur nous sommes chanceuses de pouvoir donner la vie, mais cela n’en reste pas moins une épreuve éprouvante. Et autant je sais que je suis faite pour être mère, autant j’ai toujours sur que je n’étais pas du tout faite pour la grossesse.

Mon/ Mes Astuces : Bref du coup de mon côté grosse poussé d’acné, cheveux secs etc du coup j’ai du revoir ma routine, de toute façon je ne supportais plus les parfums de mes crèmes habituelles. D’ailleurs j’en profite pour vous recommander la crème sans parfum et aux pro biotiques de la marque Gallinée. J’ai aussi adoré leur savon sans parfum pour la douche.

Mon autre petit conseil: faite une cure de probiotics! Déjà c’est super bien à faire lorsqu’on est enceinte rien que pour le bébé car leur prises permettrais de leurs offrir une meilleure immunité à la naissance. Mais surtout j’ai vraiment vu une différence sur ma peau à partir du moment ou j’ai commencé à en prendre. De mon côté j’ai opté pour la marque Proviotic suite aux conseils d’une amie.

Les nausées.

Pour autant si il y a bien une chose dont je suis reconnaissante c’est d’avoir échappé aux vomissements. Bon par contre j’ai eu une nausée constante pendant 2mois et demi ce qui est relativement fatiguant et pour le corps et pour le moral. Mais ne jamais en venir à vomir a était un vrai soulagement pour moi.

Ma petite astuce: ne jamais attendre d’avoir faim et manger des pommes. Je sais c’est étrange, mais croquer dans une pomme c’est le seul truc qui me soulageait vraiment des que l’envie de vomir devenait trop présente…

La fatigue.

Au début de ma grossesse mon copain m’a parlé d’un sport de combat asiatique ou les femmes tombent enceinte le temps de leurs combat avant d’avorter. Car le fait d’être enceinte les rendraient plus fortes et combatives… Je l’ai regardé avec des yeux ronds (et j’avoue je me suis sentie encore plus incomprise et jugé) car de mon côté j’aurais pu dormir 20h/24h… J’ai vraiment pensé qu’il avait vu ça dans un manga ou quoi et que c’était une grosse intox auquel il aurait cru. Je ne me suis pas renseigné je l’avoue, mais ma mère semblait elle aussi être au courant de cette pratique alors je suppose que ça existe…

Mon astuce; la vraiment à part dormir je ne sais pas quoi vous dire…

Les problèmes de dents

Voilà bien quelque chose que je ne suspectais pas du tout, mais j’ai appris qu’il existait un dicton : un bébé une dent… Il est même très recommandé d’aller faire un check up chez le dentiste si vous cherchez à tomber enceinte, en prévision. Perso je me suis fait engueulé par le dentiste que j’ai pu trouver en urgence car je ne l’avais pas fait… en même temps je ne cherchais pas à tomber enceinte et je n’étais pas au courant que c’était  » a thing ».

Enfin voilà, de mon côté moi qui n’avait jamais eu de soucis de dents j’ai du me faire déminéraliser la première dent.

La prise de poids

Je n’ai pas vraiment pris de poids pendant le 1er trimestre. Surement car j’en avais déjà pris beaucoup depuis le début d’année à cause de mon burn out (environs + 6kg entre janvier et mai). En revanche j’ai pris 2 tailles de soutiens gorge et je faisais déjà un bonnet D. Autant vous dire que je ne suis pas du tout sereine pour l’état de ma poitrine post allaitement et qu’avec tout ça j’espère bien avoir du lait!

Mon conseil; investissez directement dans des soutiens gorge en coton d’allaitement (si vous prévoyez d’allaiter). Dans tout les cas prenez des choses confortables (d’allaitement ou non) et évitez les tissus synthétique.

Les envies de grossesse et dégoûts

Côté envies de grossesse elles sont apparu au 2ème mois pour s’éclipser au début du 4ème. Rien de foufou, je n’ai pas eu de fixettes sur un aliment en particulier par contre mon alimentation à changé de façon surprenante. Moi qui normalement adore les légumes et en consomme beaucoup je me suis mise à avoir beaucoup de mal à en manger. En revanche les fruits qui avant me donnaient du mal (je les aimaient mais n’en avait jamais envie) sont devenu mes meilleurs potes. Enfin surtout les pêches plates, les nectarines, les abricots que normalement je n’aime pas du tout, les pommes et le melon.

Je me suis également mise a avoir envie de viande rouge et de saumon (à savoir que je ne mange quasi pas de viande et surtout la viande rouge que je consomme moins d’une fois/mois). Du coup je n’ai pas cherché à résister, je crois à la puissance du corps et au fait que certaines envie répondent à un besoin physiologique.

Autre truc un peu étrange: une obsession pour Mcdo que je n’aime pas d’habitude car je considère que c’est vraiment de la me*** (dsl). J’ai du en faire une petite dizaine en 4mois ce qui est largement plus que ce que je fais normalement en 3ans…

Bref mon alimentation n’a vraiment pas été de bonne qualité ou équilibré pendant mon 1er trimestre avec aussi beaucoup plus de sucrée que d’habitude, mais j’ai fait comme je pouvais car j’étais vraiment incapable de me forcer à manger autre chose que l’envie que je pouvais avoir à l’instant T. Ce qui n’étais pas forcément des plus facile à gérer.

Pour ce qui est des dégoûts je ne peux pas parler d’aliments en particuliers si ce n’est que de façon très surprenante ce que je préférais habituellement: les légumes, tomates/mozza, les pizzas etc me donnaient plus facilement la nausée et pas du tout envie. C’est plutôt côté odeurs que j’ai vraiment eu plus de mal enfaite.

enceinte 1 er trimestre

L’odorat sur développé

Clairement ce n’est pas un mythe. Mon nez est devenu hyper sensible avec la grossesse, un vrai radar à l’odeur de tabac, ce qui est compliqué lorsqu’on vie avec un fumeur. Je pense que j’ai du dire à mon mec « tu pue » des centaines de fois. Coté crème et soin aussi c’est devenu compliqué puisque leurs parfums est devenu vraiment trop fort pour moi et source de nausée. Quand au fait de mettre du parfum, j’ai complètement abandonné l’idée.

Mauvaise circulation. et rétention d’eau

Je suis surement une des seuls à bénir cet été pourris car du coup je n’ai pas pu fermer l’oeil le peu de nuits ou il a fait chaud. De base je n’ai déjà pas une bonne circulation, mais alors là, terrible. Je ne gonflais pas forcément, mais la nuit j’étais réveillé par une sensation de pression intense et insupportable dans les jambes et ce qu’on appel des impatiences.

Autre élément: je me suis mise à avoir de la cellulite comme jamais sur les cuisses…

Mon conseil: si vous le pouvez faites vous faire des massages/drainage lymphatique, allez à la piscine, marchez. Le conseil classique serait aussi de vous dire de porter des bas de contention, mais je vous avoue que dans mon cas ça n’as pas été d’une grande aide.


Enfin bref je sais que chaque femme est différente et nous avons tous des symptômes différents. Au final ce qui a été le plus dur à gérer pour moi dans le début de cette grossesse c’est le fait de me sentir incomprise dans ce que je pouvais ressentir. Je suis une des premières enceinte dans mon groupe d’amies et mon copain ne semblait pas non plus prendre très au sérieux et comprendre ce que je vivais. J’avais vraiment l’impression de passer pour une enfant capricieuse qui ne veut pas faire d’efforts et préfère passer sa journée à glander. J’ai eu beaucoup de mal avec ça surtout, ce regard que je sentais pleins de jugement et négatif. Pas de tout le monde heureusement et surtout cette impression était surement emprise d’un peu de mon regard aussi. Cette difficulté à accepter d’avoir si peu d’énergie et de n’être capable de rien. Car vraiment je n’avais plus de forces. Plus vraiment d’envies non plus.

C’est ajouté à ça le fait que je ne réalisé pas que j’étais enceinte. J’avais l’impression d’être un imposteur. Comme je souffre du syndrome de l’intestin irritable je suis habitué à gonfler, genre vraiment gonfler, au point d’avoir un ventre de femme enceinte de 4/5mois et je peux vraiment le dire puisque arrivé à presque 5mois de grossesse je n’ai même toujours pas ce ventre là. Du coup c’était très étrange pour moi. J’avais peur d’apprendre à tout moment qu’enfaite non, je n’était pas du tout enceinte. D’ailleurs j’ai refusé catégoriquement de dire à ma grand mère, ma petite soeur ou la futur marraine que j’étais enceinte avant d’avoir fait la 1ere écho, d’avoir entendu le coeur etc. Pour mes copines j’aurais voulu faire la même, mais je me suis fait grillé assez vite à cause des apéros au sirops de fraise ou jus de pommes^^. Quand à ma mère je ne pouvais pas ne pas lui dire, j’avais trop besoin de son soutient et de sa compréhension.

Enfin voilà mon expérience de 1er trimestre. N’hésitez pas à partager la votre en commentaire que l’on puisse échanger et se soutenir!

Et rassurez vous 5éme et 6éme mois ça va quand même beaucoup beaucoup mieux!

signature

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Commentaire
  • Isa
    septembre 27, 2021

    Merci pour ce témoignage qui se rapproche beaucoup de l’expérience que je vis actuellement avec la grossesse. C’est assez déroutant et culpabilisant quand on a dans son entourage des amis qui rêverait d’une grossesse.
    En fin de 1er trimestre, j’ai encore un peu de mal à m’en réjouir pleinement (a noter que paradoxalement je suis extrêmement de ce cadeau de la vie) mais ça viendra certainement au fil des prochains mois.
    Au fil de lectures et de podcasts, on se sent moins seule.

Précédent
Samosas chèvre / butternut
Bilan 1 er trimestre de grossesse