dashblog logo
Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
[mc4wp_form id="4288"]
Zapisz Zapisz

Merida

Posted on

Merida, capital du Yucatan, la ville blanche appelée ainsi car c’est une des villes les plus sécuritaires du Mexique et qu’elle est aussi particulièrement propre. Apparement décrite par le guide du routard comme la ville grise et on ne comprend franchement pas pourquoi alors si vous avez le guide ne vous laissez pas avoir. Pour moi Merida c’est une ville pleine de couleurs et de charme que j’ai beaucoup aimé et que j’aurais aimé découvrir plus. Notamment sa vie en soirée où de nombreux regroupements de danses et chants ont lieu sur les différentes places, différents soirs de la semaine.

Mérida c’est aussi un nombre fou de villas magnifiques abandonnées. La plupart de trouvant sur l’avenue Colon à deux pas de notre hôtel. C’est donc la première chose que l’on a vu de la ville, sûrement pour ça qu’elles m’ont autant marqués. Ça me brise toujours un peu le coeur de voir ces magnifiques bâtisses laissées à l’abandon. Et ça me donne tellement envie de connaître l’histoire des gens qui y ont vécu, mais aussi l’envie d’entrer les explorer. Enfin ce n’est pas au Mexique que je vais me risquer à le tenter …

Notre hôte nous a expliqué que le marché de l’immobilier a été très intéressant à Mérida dans les années 50. Du coup beaucoup de personnes ont fait construire de grandes villas pour peu d’argent. Malheureusement la conception n’était pas de très bonne qualité et avec les années l’eau courante, les salles de bains modernes etc… sont arrivées, mais les installer dans ces villas demandait de trop gros travaux et trop d’argents. De plus le contexte économique s’est également dégradé ce qui fait que beaucoup de familles ont perdu ou abandonné ces maisons. Aujourd’hui elles sont vendues à prix d’or car considérées comme faisant partie du patrimoine, principalement à des américains et canadiens qui y habitent ou en font un commerce.

Si vous avez envie de visiter une de ces belles maisons d’époques, il y en a deux que je vous recommande qui ont échappé à l’abandon. La première se situe tout prêt de l’avenue Colon. Il s’agit de la Quinta Molina construite en 1902 qui a toujours été habité jusqu’à peu. Elle a depuis été reprise par un membre de la même famille qui la possède depuis 1908 et qui a choisi de l’ouvrir à la visite. Vous pourrez ainsi découvrir (visite guidée) la vie des riches mexicain du 20 ème siècle.

La Quinta Monte Molina, une villa totalement préservée par la famille avec ses meubles du début 20eme siècle pour la plupart importés d’Europe. C’était intéressant de voir comment les familles riches de Mérida vivaient au début du siècle grâce au commerce du Sisal qui servait à réaliser les cordes notamment pour les hamacs.

D’ailleurs au Yucatan la plupart des gens dorment encore en hamacs! Mais malheureusement le Sisal ne s’exporte plus assez. Beaucoup de familles qui en vivaient ont donc perdues leur propriété.

Sinon vous pouvez aussi visiter la Maison Montejo en face de la Grand plaza. Gratuite, elle abrite également une salle d’expositions temporaires. C’est également un très joli endroit, mais bien moins complet que la Quinta Molina et il n’y a pas d’explications vous permettant de comprendre la vie de l’époque. Si j’ai pu l’apprécier et comprendre l’importante part de meubles européens qui s’y trouvent c’est grâce à ma visite guidée de la Quinta Molina. En effet les mexicains de cet époques adoraient les meubles européens et décorations principalement française (beaucoup de Bacarat) et anglaise du début du 20eme. Pas très dépaysant donc mais toujours très agréable à regarder et l’entrée est gratuite. Une projection se tiens également sur ses facade le mercredi soir à 20h.

Points pratiques:

$ = pesos mexicain

Transport:

Depuis Uxmal nous avons décidé de choisir l’option taxi, plus simple car nous aurions autrement du prendre un collectivos. Nous avons payé 700 pesos pour deux. Pour être récupéré à notre hotel et déposé devant celui de Merida en une petite heure de trajet. Pas d’économies d’argent sur ce coup, mais beaucoup en temps et en énergie.

Si vous venez d’une plus grande ville je vous conseil tout de même de prendre un BUS ADO qui vous reviendra moins  cher et vous déposera à la station central de Merida d’ou vous pourrez facilement trouver un UBER ou un taxi.

Pout vous déplacer dans la ville vous pouvez prendre le bus bien sur, mais l’option Uber vous simplifiera grandement la vie et si vous êtes 2 le deal est rentable. Au dessus de 2personnes le Uber devient plus rentable que le bus. En plus vous pouvez choisir de payer par carte direct dans l’application ou payer en liquide (dans ce cas prévoyez la monnaie les chauffeurs ne se promène pas avec beaucoup de change.) 

 

 

Ou Dormir

Nous avons réservé quelques jours en avance sur Booking La casa Del Turix que je vous recommande sans problème. L’hôte est adorable et saura vous indiquer que faire et que voir. Originaire de Merida elle en connait tout les secrets.

Les chambres sont spacieuses, la literie confortable et la maison comme le jardin avec un joli charme. Le petit déjeuné est copieux et vous aurez accès également à la cuisine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À faire

 

Chichen Itza | Izamal |Cathédrale San Idelfonso | La Grand Plaza | la Maison Montejo | la Quinta Molina | se balader dans ses rues | Progreso | si vous avez une voiture de loc: visiter une ancienne Hacienda , se rendre dans un Cenote

Le Lundi soir sur la grande place vous pourrez assister à 21h à un spectacle gratuit de danse traditionnel. Je vous recommande absolument si vous pouvez. Prévoyez d’y être un peu en avance pour trouver une bonne place.

Le Jeudi soir rendez vous au parc Santa Lucia pour écouter des chants traditionnels : la serenata Yucateca vous fera découvrir les musiques folkloriques du Yucatan.

Vous pouvez également profiter d’un free walking tour (pensez tout de même à prévoir un pourboire pour votre guide).Visite gratuite de Mérida: lundi à samedi 9h30 et 18h en anglais et en espagnol. Point de rencontre devant la cathédrale San Idelfonso.

Le musée Macay : Toujours au abords de la Grand plaza, l’entrée se trouve à l’intérieur du passage de la revolution avec son toit vitré. Ce derniers abrite également quelques installations d’art.

 

 

Nous avons utilisé Uber pour nous déplacer dans la ville tout le temps où nous étions à Mérida. Si vous êtes deux il ne vous en coûtera pas beaucoup plus cher que le bus et vous gagnerez énormément de temps et de confort.

Pour vous rendre à Progreso vous pouvez prendre un bus à la station Auto Progreso 2 bloc en dessous de la Grand plaza. Les bus partent toutes les 10/15 minutes et coûtent 20pesos.

XO
signature
share
0
2 Responses

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *