dashblog logo
Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.
[mc4wp_form id="4288"]
Zapisz Zapisz

Carnet de route: Tulum

C’est donc à Tulum que nous avons passé notre deuxième semaine. Je l’attendais avec impatience tant j’avais vu des photos qui m’avaient fait rêver. La réalité a été tout autre, mais on l’aura apprécier tout de même.

Il y a donc deux trois choses que j’ai envie de vous dire sur Tulum, pour vous éviter la même déception que la mienne. Si vous êtes comme moi et que vous trainez beaucoup sur les réseaux sociaux, vous avez sûrement de Tulum une image paradisiaque, pleine d’endroits tous les plus instagramable les uns que les autres, de petites boutiques adorables et de plages aux cocotiers et eau turquoise faisant rêver. Oui alors ce n’est pas tout à fait faux. A l’exception prêt que concrètement à moins de mettre la main au porte monnaie vous n’aurez pas accès à tout ca. Pourquoi? Car cette belle plage propre bordé de cocotier est en fait une enfilade de plages privées appartenant aux hôtels qui longent toute la côte sud et à qui appartiennent aussi ces si jolies décors tellement instagramable. Naïve que j’étais je pensais qu’il était possible d’accéder à des bouts de plages en se faufilant entre les hôtels pour pouvoir profiter du caractère photogénique du lieu et choisir son favoris pour se poser tranquillement sur un transat ou tout simplement poser sa serviette sur le sable. Par contre je n’avais vu nulle part qu’il faudrait en fait que je paye d’abord un taxi (un demi-rein) pour m’emmener dans cette fameuse rue hôtelière, où de là je n’aurais en fait pas accès ni même vue sur la plage, et que si par chance je trouvais un beach club qui ne soit pas déjà plein, il faudrait alors que je m’allége de mon demi-rein restant. J’exagère peut être un peu, mais 400 pesos par personne (17,50euro) pour avoir le droit d’accéder à une plage et 400 pesos supplémentaires de consommation pour y rester ben… Du coup tant pis pour la belle plage et les jolis spots instagramable, nous avons marché une bonne heure pour remonter la rue afin d’économiser un peu de taxi, qu’il nous faudra de toute façon prendre pour rejoindre Tulum (à plus de 4km). On a bien essayé de s’arrêter dans quelques unes des jolies boutiques, mais les prix nous ont, là encore vite calmés.

L’envie m’a pris quelques jours après de retenter l’expérience, cette fois en sachant ce qui m’attendait. J’avais tellement envie de tester par moi même certaines de ces fameuses adresses (Be tulum, , ) mais le chéri avait eu sa dose la première fois alors tant pis. Pensez donc à prévoir un budget si vous avez envie d’en profiter !

Pour la plage il reste donc la plage public à 4,5km au sud de Tulum. Pas de collectivos, il vous faudra donc louer un vélo (100pesos/jour/pers) ou prendre un taxi (80pesos), la deuxième option étant donc moins cher si vous êtes deux ou plus.  Pas de plage de rêve de ce côté-la pour nous, les sargasses ne sont ici pas ramasser puisque la plage est publique. Impossible donc de se baigner ou de profiter d’un beau sable blanc. Quand à l’ombre des cocotiers on oublie aussi puisque sur cette partie de la plage (en tout cas la partie basse, on est pas allé voir plus au nord) il n’y en a pas. Mais si vous êtes dans le coin sur une période où le vent ne souffle pas si fort et les sargasses ne sont pas présentes alors cette plage fera très bien son job j’en suis sur.

Ceci étant dit il y a pleins d’autres raisons d’aimer Tulum.

Tulum c’est une petite ville mexicaine dont la rue principale qui la traverse regorge de magasins pour touristes (j’ai entendu dire que pour la même chose vous payerez moins cher à Playa, mais comme de toute façon je ne peux rien ramener je n’ai pas comparé les prix) et de petites adresses, plus ou moins bonnes (poke l’horrible adresse où nous avons mangé en descendant du bus). Nous sommes restés une semaine, mais n’avons mangé qu’à 4 endroits différents. Pourquoi? Nous sommes tombés amoureux des deux restos au bout de notre rue: La Hoja Verde et Bonita Tulum que je vous recommande absolument. En fait je vous ordonne carrément de vous y arrêter, il le faut! Nous y avons mangé tout les jours et ces deux endroits vont me manquer! Personnellement j’ai beaucoup aimé l’ambiance de la ville, c’est sûr ce n’est pas magnifique, mais en y restant un peu on se rend compte qu’elle a de jolis détails et une certaine douceur. C’est touristique, mais peut-être moins que Playa. En tout cas ici on croise plus de français et un peu moins d’américains (ils sont tous dans la zone hôtelière :p ) 

Tulum

A faire

(infos pratiques dans les liens)

Visite de Cobá / Visite des Ruines de Tulum / Cenote Los Dos Ojos / Grand Cenote / nager avec les tortues à Akumal/ Yal-Ku / Réserve Sian Kaan (hors budget pour nous mais l’expérience a l’air super) 

Manger 

Co.Conamor / La Hoja Verde / Bonita Tulum

Dormir

La Casa Babel

(très bien placé et parties communes top, mais hygiène pas super et petit déj vraiment bof)

XO
signature
share
0

No Comments Yet.

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *